À propos du dioxyde de titane

Les produits solaires contiennent des filtres pour protéger la peau des rayons UVA et UVB. Ces filtres sont de nature chimique ou minérale. Perturbateurs endocriniens, cancérigènes ou mutagènes, les filtres chimiques sont nocifs pour la santé et l’environnement. Au contraire, les filtres solaires minéraux sont naturels et biodégradables. Les plus employés sont l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane.

Le dioxyde de titane est utilisé depuis longtemps dans les peintures, les plastiques, les céramiques ou les prothèses dentaires, pour obtenir une couleur blanche opaque. Le dioxyde de titane entre également dans la composition de nombreux produits cosmétiques bios. On l’ajoute dans les fonds de teints, par exemple, pour qu’ils couvrent mieux les imperfections de la peau. On le retrouve également dans les savons et les produits pour le bain ainsi que dans des soins contre le vieillissement ou des rouges à lèvre. Il est fréquemment utilisé seul comme pigment blanc à fort pouvoir couvrant.

En plus de ses propriétés pigmentaires, le dioxyde de titane présente un intérêt considérable pour l’industrie cosmétique en tant que filtre UV. En effet, le dioxyde de titane forme une barrière physique stable contre les UVB et, dans une moindre mesure, contre les UVA. Chimiquement inerte, très stable et non-irritant pour la peau, le dioxyde de titane possède de plus des propriétés antimicrobiennes et n’expose à aucune éventualité de réaction allergique.

Sous forme de poudres fines, le dioxyde de titane est neutre et ne représente aucun danger pour l’environnement. Toutefois, les conséquences de l’utilisation de nanoparticules de dioxyde de titane restent à évaluer. Comme on ignore leur effet sur l’environnement et la santé, nos produits n’en contiennent pas.